All posts tagged: food

Du tricot dans mon assiette – le Collectif France Tricot

Le Collectif France Tricot (CFT), remet au goût du jour le tricot en le confrontant à l’urbanité et la modernité de notre époque. Le concept : du tricot dans la rue pour faire sourire les passants, apporter un peu de chaleur et d’humanité dans nos grandes villes… et des idées originales, rigolotes, pratiques ou loufoques qui mêlent laine et vie quotidienne dans la joie et la bonne humeur ! A un jour de la nouvelle année, un peu d’humour et de chaleur sont bien mérités non ? Bravo au CFT (allez aussi voir leur blog, élu l’un des meilleurs par le mag ELLE !). Et s’il vous reste un peu de temps libre demain sur Paris, allez au Marché Fricote @ L’Imprimerie (16, rue Saint-Merri, 75004 Paris). Et à Nice, ouvrez grands les yeux quand vous marchez dans les rues… Bonne Année à tous ; ) ————————————————————————————————————– The Collectif France Tricot (i.e. the Knitting French Crew), modernizes knitting activities through a witty and funny point of view. They explore the possibilities of knitting, confronting it …

Rien ne se perd tout se transforme : les photos de Fulvio Bonavia

Après de longues journées/semaines sans connexion aucune, me revoilà enfin sur mon cher blog et je ne reviens pas les mains vides puisque voici aujourd’hui des clichés d’un photographe, découvert un matin en lisant Beaux Arts (daté Mai) : Fulvio Bonavia ! Maître du détournement, il joue avec les matières et les aliments, les sculpte et les déguise en visages, formes et objets. Il s’amuse des métaphores et pastiches en tout genre. Et c’est sa série “Goût du Luxe” que je vous présente ici. Si Fulvio Bonavia a réalisé des photos pour des pubs pour une marque de lessive ou encore pour une célèbre bière, il s’est aussi tourné vers ce qu’il y a habituellement dans nos assiettes pour dresser un parallèle avec ce que nous portons. Comme s’il pointait du doigt nos habitudes de consommation, il me semble que l’on peut voir à travers cette série un renversement des valeurs, accordant aux aliments plus de crédits lorsqu’ils deviennent des objets d’ornement. Des légumes au bout des pieds, l’éphémère se cristallise en de précieux objets. Et lorsque …